J'ai testé : le MAPLe Novuqare (2/2)


Il y a quelques temps, je vous présentais dans ce post un appareil d'électrostimulation / biofeedback que l'on m'avait donné en test : le MAPLe Novuqare. Voici mon retour d'expérience et donc mon avis personnel sur le matériel, le logiciel associé et le principe de "cartographie" via les cas de mes patients-test et le test que j'ai fait sur moi-même.

Il est clair que ceci n'a rien de scientifiquement valide. Il ne s'agit que d'une revue de l'utilisation sur 5 cas.

 

Les avantages :


- La cartographie :

C'est le "plus produit" de cette machine. Voici un point sur les cas de mon test :


1- Test sur moi-même.

But : Voir s'il y a une corrélation entre ce que je pense faire et ce que je visualise à l'EMG.

EMG : J'ai cherché à contracter certaines zones du périnée en pensant aux consignes que j'ai l'habitude de donner à mes patients :


"Serrer devant"

"Serrer au fond"

"Serrer l'anus" (Mode "absolu")

Résultats : Il y a clairement une corrélation entre ce que je veux faire et ce que je vois à l'écran. Cela m'a aussi permis de me rendre compte qu'il est plus difficile pour moi de sélectionner une zone précise en décubitus avec une sonde que debout sans rien.



2- Patient souffrant d'incontinence anale.

But : visualiser et mobiliser plus efficacement le sphincter anal externe pour obtenir une contraction complète.

EMG : Le cercle le plus externe restait dans les blancs alors que les autres noircissaient bien (mode "absolu"). Ceci correspond à ce que j'ai en manuel où j'ai un net déficit du SAE.

Résultat : L'historique des contractions montre une amélioration du recrutement des fibres associées au cercle externe au cours de la séance et au fil des séances. Le patient dit être stimulé par le BFB et que la carte l'aide à localiser la zone déficiente.


3- Femme en post partum.

But : Mobiliser une zone qu'elle négligeait car les autres étaient très fortes.

EMG : Les cadrans latéraux avaient tendance à rester bleus (sous la valeur moyenne de référence) alors que ceux ant et post étaient bien rouges (supérieurs à la valeur de référence).

J'ai donné l'instruction de chercher à "fermer des portes coulissantes". Les cadrans latéraux sont alors devenus rouges.

Résultat : La patiente maîtrisait déjà bien son périnée mais avait tendance à négliger une zone. L'EMG permettait à la patiente de le voir et de corriger pour obtenir une contraction globale. En BFB classique, la valeur mesurée aurait été satisfaisante et n'aurait pas permis cette précision.


4- Patient présentant une dyschésie par asynchronisme.

But : Visualiser le manque de relâchement et le corriger.