Rééducation Abdominale après l'Accouchement 
Kiné Ségur - Paris 15

Trouvez un kinésithérapeute spécialisé en rééducation abdominale après accouchement à Kiné Ségur - Paris 15

La rééducation abdominale du post partum

On néglige souvent les séances de rééducation abdominale après accouchement, ce qui est bien dommage. En effet, mon expérience me fait penser qu'une rééducation abdominale bien menée serait même plus intérressante qu'une rééducation périnéale s'il y avait un choix à faire... 
Formé à différentes "méthodes" (APOR de Gasquet, Abdo-MG (Guillarme), Hypopressif (Cauffriez), votre kinésithérapeute spécialisé en rééducation abdominale en a fait une synthèse pour vous offrir les techniques adaptées à votre niveau et vos objectifs tout en protégeant et renforçant votre périnée.
 La rééducation abdominale effectuée avec un kinésithérapeute spécialisé ne va pas s'intéresser qu'aux abdominaux mais à la nouvelle mère dans sa globalité.

Les abdominaux après l'accouchement

Lors des séances de rééducation abdominale, les exercices s'intéresseront à tous les muscles abominaux : le transverse pour la respiration, la gestion de la pression abdominale et son lien avec le périnée. Les droits et les obliques pour la stabilité du tronc qui va être nécessaire pour la vie quotidienne avec un enfant (ou plus !).

Pour aborder les abdominaux, nous pouvons nous aider du biofeedback par echographie ou par le système Blueback 

Pour les femmes ayant un diastasis, les études scientifiques ont montré l'intérêt de travailler les grands droits de manière synchrone avec le transverse. Il n'y a pas vraiment d'interdit si on respecte les limites de chacun. Votre kiné spécialisé en rééducation abdominale du post partum vous guidera progressivement tout au long de la prise en charge.

Nous pouvons également proposer l'utilisation de physiothérapie comme les radiofréquences pour stimuler la synthèse de collagène, ou la stimulation par champ magnétique (EMS Sculpting) pir réduire les diastasis des droits.

Quand faire la rééducation abdominale après un accouchement ?

Les femmes entendent souvent qu'après leur grossesse, il faut faire les séances de rééducation du périnée avant de faire celles de rééducation abdominale.

Tout dépend de ce que l'on entend par rééducation abdominale et du type d'execice envisagé...

Avant l'arrivée de la rééducation périnéale en France au début des années 80, seuls des exercices d'abdominaux étaient proposés, sans prendre en compte les pressions générées sur le périnée de la femme. Comme cela pouvait provoquer des fuites urinaires et des descentes d'organes, ce n'était pas trop pratiqué. Puis, avec l'importation et l'adaptation des exercices de Kegel, il a été conseillé de renforcer le périnée avant de taper dessus avec les muscles abdominaux...

Mais ça, c'était avant !

Aujourd'hui, la notion de pression abdominale prime et nous savons que les abdominaux peuvent protéger le périnée et les organes au lieu de créer fuites et promapsus. Pourquoi alors attendre 2-3 mois ou plus avant d'aborder des exercices protecteurs, alors que les abdominaux sont sollicités lors de tous les gestes de la vie quotidienne, surtout avec un enfant ou plus !

Au cabinet Kiné Ségur, nous aimons commencer la rééducation périnéale par un travail du transverse, muscle expiratoire, qui va limiter les pressions abdominales et protéger le dos. Nous commençons donc bien par une rééducation abdominale.

Si les exercices de renforcement purs viennent après une bonne maitrise du gainage, qui inclus la maitrise du périnée, attendrons quelques semaines (jusqu'à 3 mois après une césarienne), ceux plus doux et protécteurs peuvent commencer très tôt et même pendant la grossesse (voir cette page).

 

La rééducation abdominale du post partum, c'est aussi :

  • Le renforcement des membres inférieurs et supérieurs

 

S'ils sont toniques, on compensera moins avec le dos et on va donc le protéger ainsi que le périnée. La souplesse est également importante pour garder un bonne mobilité du corps. De plus, développer les grands groupes musculaires augmente le métabolisme de base et entraîner une plus grande consommation de calories, ce qui permet de diminuer durablement la masse grasse qui s'accumule naturellement avec la grossesse.

  • La posture et les gestes du quotidien après l'accouchement

 

Que ce soit debout, assis au travail ou à la maison, aux toilettes, pour l'allaitement (ou le biberon), le port de charge... la posture va engendrer des contraintes. Bien se placer, c'est respecter son corps et l'économiser sur le long terme. 

  • La thérapie manuelle et massages

 

Un abord manuel du ventre va permettre une bonne mobilité des viscères et donc de la colonne. De plus, ça aide le transit ce qui réduit les pressions abdominales néfastes pour le dos et le périnée. 

Petite anatomie des abdominaux

Les abdominaux sont des muscles formant la paroi de l'abdomen.

Ils jouent un rôle dans la statique et les mouvements du tronc et de ses viscères, dans la respiration et donc dans les variations de pression du caisson abdominal.

Ils peuvent être les plus grands ennemis du périnée et de la colonne vertébrale en provoquant des fuites urinaires, majorant les descentes d'organes (prolapsus) ou en entretenant les lombalgies.

Bien utilisés, ils peuvent au contraire être les meilleurs des alliés...

 

 

Représentation schématique du caisson abdominal :

(où vous pouvez voir que je ne suis pas infographiste)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

En bas :    Le périnée, avec une sortie pour les différentes évacuations (urines, selles, bébés).

En haut : Le diaphragme. Ce muscle permet d'inspirer. Sa contraction le fait s'abaisser et entrer l'air dans les poumons (ce qui fait "gonfler le ventre"). 

En arrière : La colonne vertébrale, faite en alternance de vertèbres (dures) et de disques intervertébraux (souples).

Autour : Les abdominaux et para-vertébraux (il y en a d'autres, mais on simplifie) .

 

 

Mécanique et fonctions dans la posture :

 

Le caisson abdominal, partie centrale et charnière du corps, est déformable et mobile.

Il est surmonté du caisson thoracique, moyennement déformable et mobile, et de la tête qui chez l'adulte est quasi rigide et immobile (le cou bouge mais pas la tête en elle-même).

 

Le caisson abdominal doit être mobile et capable de se déformer. En effet, il permet les torsions, inclinaisons, flexions des mouvements de la vie quotidienne. De plus, il contient les viscères qui ont besoin de cette mobilité. Enfin, il est le siège de la gestation et doit s'adapter en conséquence.

 

Malgré sa mobilité et sa capacité à se déformer, le caisson abdominal doit assurer une grande stabilité pour que le haut du corps ne s'effondre pas. La seule partie osseuse de cette région étant la colonne vertébrale, la stabilité du caisson se fait principalement grâce aux muscles qui en font le tour : abdominaux et para-vertébraux.

 

Un manque de tonus des abdos entraîne des positions "avachies" : on se tient sur les butées osseuses et on se suspend aux systèmes élastiques que forment les ligaments. On entre alors dans un cercle vicieux :

 

Premièrement, les ligaments qui sont allongés vont l'être de plus en plus, alors que ceux qui se trouvent en position courte vont perdre de leur capacité à  s'allonger (on parle de rétraction) rendant de plus en plus difficile un retour à une statique correcte.

 

Deuxièmement, l'inactivité des muscles de la statique les rendent fatigables plus vite, rendant la tenue d'une posture correcte de plus en plus fatigante. "Pourquoi se tenir droit ?", se demande le corps, "il est teeeeellement plus reposant de s'avachir...". Ne le laissez pas faire ! Le corps est un fainéant qui cherche les économies d'énergie, et c'est normal : c'est un vieux réflexe de conservation : on ne sait pas quand viendra le prochain repas.... (hum hum !).

 

 

Les trois abdominaux :

 

Les plus connus sont les Grands Droits : les fameuses "tablettes de chocolat" tant convoitées... Ce sont ceux qui permettent, par exemple, de ne pas s'effondrer lorsque l'on s'appuie sur une table avec les avant-bras.

 

Les Obliques assurent la stabilité latérale et les torsions.

 

Le Transverse vient ceinturer l'abdomen (comme les ceintures lombaires vendues en pharmacie) et joue un rôle de gaine. Dans sa partie inférieure, un peu en dessous du nombril et jusqu'au pubis, il travaille avec le périnée participant ainsi au maintien des organes et de la colonne.

 

L'ensemble des abdominaux va intervenir lors de l'expiration active qui, lorsqu'elle est correctement réalisée, va faire se rentrer le ventre et abaisser côtes et sternum. C'est la bonne coordination des muscles abdominaux qui va diriger correctement les pressions lors des efforts, protégeant ainsi périnée, dos et paroie abdominale.

C'est également le mouvement expiratoire correct qui va aider à retrouver un ventre plus plat et tonique. Sentez comme votre ventre sort lorsque vous faites des "crunch" ou des ciseaux : ce n'est pas comme ça qu'il va s'aplatir... 

 

Cette page vous a intéressé ? Vous pourriez aimer :

La rééducation abdominale du post partum

Gainage : la planche

Caisson abdominal, rééducation périnée Paris

Pour plus d'informations sur la rééducation abdominale du post partum, n'hésitez pas à contacter le cabinet Kiné Ségur Paris 15.